Cérémonie du 8 mai

Les cérémonies commémoratives du 8 mai seront autorisées dans les conditions suivantes :

La situation sanitaire liée à l’épidémie de COVID-19 ne permet pas de tenir les cérémonies commémoratives dans le format habituel (public, porte-drapeaux, représentants d’associations, présence de troupes). Dans ce cadre, le Gouvernement a décidé de tenir des cérémonies en format restreint, semblables aux cérémonies du 11 novembre.

Les maires, accompagnés éventuellement d’un adjoint et d’autres élus, pourront procéder au dépôt d’une gerbe, dans les lieux où la cérémonie se tient habituellement. Le nombre de personnes présentes ne pourra excéder 10 personnes, en priorité les élus. Les mesures de distanciation devront être respectées.
Eu égard à leur âge, les anciens combattants, habituellement très présents, constituent une population qu’il convient de protéger. C’est pourquoi les associations d’anciens combattants ne seront pas conviées. Si des demandes existent, une personne peut les représenter.
La présence des porte-drapeaux se limitera à un ou deux porte-drapeaux au maximum. Il sera demandé la mobilisation d’un porte-drapeau jeune. La présence d’un porte-drapeau ne sera pas requise obligatoirement s’il ne peut pas se trouver de volontaire.
Il sera procédé à un seul dépôt de gerbe au monument choisi. Le message transmis à cette occasion sera lu.

La vente de bleuets sera autorisée dans les mêmes conditions que celles prescrites pour la vente de muguet.